Ragù de saucisses au fenouil (pour accompagner des gnocchetti sardes)

Une des grandes merveilles de la Sardaigne, outre ses paysages et ses plages à couper le souffle, est sans doute sa cuisine. Savoureuse grâce à des produits locaux de grande qualité, ils sont le secret de la réussite des plats.

L’un des ragù (sauce tomate longuement mijotée) les plus emblématiques de la Sardaigne est sans doute le ragù alla Campidanese (en référence au nom de la plaine dans laquelle il a été inventé : le Campidano, au sud-ouest de la Sardaigne). Cette recette traditionnelle sarde doit son goût si délicieux aux ingrédients typiques qui la composent : à savoir de la saucisse sarde au fenouil, un bon ragù de tomates mijoté et du pecorino sarde fraîchement râpé.

Indissociable des Malloreddus (les petits gnocchi sardes) qui sont appréciés dans toute l’île, ce ragù de saucisses au fenouil pourrait séduire n’importe quel palais !

 

DSC05690-V2

Ingrédients (pour 6 personnes)

  • 500 g de Gnocchetti sardi (Molloreddus) (la recette de la version faite maison ICI)
  • 800 ml de coulis de tomates (ma référence : la passata de la marque Mutti)
  • 400 g de saucisses au fenouil (à défaut, vous pouvez utiliser des chipolatas natures auxquelles vous ajouterez quelques graines de fenouil)
  • 1 gros oignon jaune
  • huile d’olive vierge extra
  • sel, poivre
  • 100 g de pecorino sarde fraîchement râpé
  • 25 g de safran (facultatif)

Préparation

  • Emincer l’oignon et le mettre à rissoler dans une sauteuse avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  • Pendant ce temps, récupérer la chair des saucisses : les couper dans le sens de la longueur pour extraire la chair du boyau.
  • Quand l’oignon a doré et qu’il devient translucide, ajouter la chair à saucisse et poivrer. Vous pouvez éventuellement ajouter des graines de fenouil.
  • Faire revenir le tout pendant quelques minutes, jusqu’à coloration de la viande.
  • Ajouter le coulis de tomates et laisser mijoter l’ensemble à feu doux pendant au moins 1h. La sauce doit réduire de moitié et devenir très épaisse.
  • Rectifier l’assaissonnement en cours de cuisson si nécessaire (sel, poivre, fenouil).
  • facultatif : 5 minutes avant la fin de la cuisson diluer les 25 g de safran dans un peu d’eau et l’ajouter à la sauce.
  • Dans une grande casserole, faire bouillir de l’eau de cuisson pour les pâtes, ajouter le sel (10g de sel pour 100 g de pâtes et 1 litre d’eau) et plonger les gnocchetti. Pour les gnocchetti faits maison, les laisser cuire une dizaine de minutes (peut-être plus s’ils ont beaucoup séchés), pour ceux du commerce, se fier au temps de cuisson indiqué sur le paquet de pâtes. Contrôler régulièrement la cuisson pour être sûr. Ils doivent être cuits à cœur mais rester bien fermes en surface.
  • Servir les gnocchetti avec le ragù de saucisses au fenouil et ajouter un peu de pecorino râpé au dernier moment

???????????????????????????????

 

 

 

???????????????????????????????

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s