Polpette au veau & rutabaga

Qu’est-ce qu’on mange aujourd’hui ?
Des Polpette* au rutabaga ! au rutaba quoi ?? 
C’est vrai que ce légume n’est pas très connu (il fait partie de ce qu’on appelle les « légumes oubliés ») mais ici on l’adore !

Je le cuisine très très souvent pendant l’hiver, c’est un légume que l’on trouve en automne et en hiver et qui s’emploie comme le navet, à la différence qu’il cuit deux fois plus longtemps car sa chair est très dure. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, le rutabaga a une saveur proche de celle du navet et du chou frisé. Dans la recette que je vous propose aujourd’hui, je l’ai réduit en purée et sa chair a servi de base pour la confection de Polpette (je suis comme les enfants, j’adore les polpette, elles sont si réconfortantes …).
Comme dans ma recette de polpette aux aubergines et au bœuf ou encore celles à la courgette & à la ricotta,
les polpette sont cuites au four et elles contiennent très peu de matières grasses. C’est une recette équilibrée qui permet de se régaler tout en mangeant sainement. Je me rends compte à quel point ma cuisine a évolué au fil des années, aujourd’hui je n’imaginerais plus cuisiner des polpette sans y ajouter des légumes en purée, je trouve qu’ils apportent vraiment un plus. Premièrement, car ils permettent d’obtenir une texture extra moelleuse et deuxièmement car le légume utilisé ajoute sa saveur à celle de la viande (boeuf, veau, agneau, poulet …). Il suffit simplement de trouver les bons accords légumes/viande et les combinaisons deviennent alors infinies. Sans oublier que ce principe marche aussi très bien avec du poisson (comme dans cette recette de polpette aux sardines)

Pour ne rien gâcher, je trouve que ce légume a un nom très drôle, il me fait penser à une formule magique « Attention les enfants, vous êtes prêts ? Maman apporte le plat : à la une, à la deux, à la trois, RUTABAGA !!! ».
Et puis finalement, « magique » il l’est un peu puisque les enfants deviennent alors capables d’engloutir des kilos de polpette remplies de purée de rutabaga (s’ils savaient !). Comme tous les tours de magie, je vous conseille de ne jamais dévoiler à vos enfants que vous avez « caché » des légumes dans les polpette (cela doit rester le secret des cuisiniers-magiciens 😉 )

* NB : il n’y a pas de « s » à polpette car en italien le mot est déjà au pluriel 😉 1 polpetta / 2 polpette.

IMG_4060-v2

 

Ingrédients (pour 25 polpette)

  • 200 g de viande hachée de veau
  • 3 gros rutabagas
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 5 g de sel (environ 1 c à café)
  • 1 œuf
  • chapelure
  • persil
  • sel,
  • muscade (facultatif)

Préparation

  • Rincer les rutabagas sous l’eau et les essuyer.
  • Couper les extrémités puis les éplucher avec un économe afin de retirer toute la peau.
  • Couper les rutabagas en 2 puis les couper en petits cubes.
  • Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition.
  • Qaund l’eau est à ébullition, ajouter une bonne pincée de sel et le laisser se dissoudre dans l’eau avant d’ajouter les petits cubes de rutabagas.
  • Les faire cuire pendant 25/30 minutes environ jusqu’à ce qu’ils deviennent fondants (vous devez pouvoir les écraser à la fourchette).
  • Pendant ce temps, éplucher l’oignon et l’ail et les mixer au robot.
  • Débarrasser l’ail et l’oignon mixés dans un grand saladier.
  • Quand les cubes de rutabagas sont cuits, les égoutter dans une passoire puis les passer au mixer ou au blender pour les réduire en purée (un presse-purée fera aussi l’affaire).
  • Ajouter la purée dans le saladier avec le mélange ail/oignon.
  • Ajouter ensuite la viande hachée de veau et mélanger l’ensemble.
  • Ajouter un œuf entier (que vous aurez battu à la fourchette au préalable) puis le persil ciselé et mélanger.
  • Ajouter enfin la chapelure et assaisonner (5 g de sel et un peu de muscade selon vos goûts).
  • Préchauffer votre four à 180° chaleur tournante.
  • Confectionner des boulettes (j’ai pesé chacune d’entre elles pour avoir des boulettes de tailles identiques, elles faisaient 35 g chacune).
  • Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé puis enfourner pendant environ 30 minutes environ, jusqu’à ce que les polpette soient dorées. Pas besoin d’huiler les polpette, la viande va rendre ce qu’il faut de gras pour qu’elles puissent dorer sans ajout de matières grasses.

IMG_4058-v2

Publicités

3 réflexions sur “Polpette au veau & rutabaga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s