Tatin d’endives au sirop d’érable

L’endive et moi n’étions pas vraiment amies. Puis, j’ai appris à la connaître et à l’apprécier. Il faut dire qu’elle n’était pas très aimable avec mes papilles et moi, elle était même plutôt amère. Pour réussir à s’entendre, certains choisissent de mettre un peu d’eau dans leur vin, moi j’ai mis un peu de sucre entre l’endive et moi et depuis ça va beaucoup mieux ! 🙂

L’amertume est une des saveurs les plus difficiles à apprivoiser. Nous sommes souvent hostiles avec les aliments amers (essayez d’ailleurs d’en faire avaler aux enfants, ils vous feront une belle grimace à coup sûr !) et il n’est pas toujours évident d’apprécier l’amertume. Ma solution est donc de la contrebalancer avec une autre saveur (sucrée dans cette recette), histoire de perturber un peu les papilles. C’est d’ailleurs une technique utilisée par les chocolatiers, ils choisissent certaines fois des fèves de cacao très amères pour venir casser le goût de sucre dans certaines préparations afin d’équilibrer le tout. Mais là je m’égare …

Pour en revenir à ma tatin d’endives, ce qu’il faut savoir c’est que les endives en cuisant rendent beaucoup d’eau. Par conséquent, si on ne veut pas qu’elles viennent détremper la pâte, il va falloir les faire dégorger et leur faire rendre un maximum d’eau. La solution que je trouve la plus efficace pour cela, c’est de « sécher » les endives à la poêle, en les faisant cuire à feu moyen. Dans la recette que je vous propose aujourd’hui, j’ai laissé l’eau des endives s’évaporer et ensuite j’ai ajouté un peu de sirop d’érable, histoire de les faire colorer gentiment mais surtout pour apporter la touche sucrée que je recherchais. J’avais été très agréablement surprise par l’utilisation du sirop d’érable dans cette recette d’émincé de poulet, j’ai donc eu envie de réitérer l’expérience. Le résultat est parfait ! j’ai obtenu une pâte croustillante, une belle caramélisation sur le dessus, des endives fondantes, légèrement amères et un brin sucrées, comme je les aime !

IMG_7128-v2

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée (la recette de la pâte feuilletée « maison » est ICI, ou alors une pâte feuilletée de la marque Marie*)
  • 6 belles endives (= fermes, bien ventrues, avec des feuilles blanches légèrement ourlées de jaune)
  • 2 c à soupe de sirop d’érable
  • 1 filet d’huile d’olive
  • une noisette de beurre
  • 1 peu de sucre en poudre
  • 1 pincée de curry (à doser selon votre convenance)

* Quand je n’ai pas le temps de réaliser ma pâte feuilletée moi-même, j’utilise la pâte feuilletée Marie 100% ingrédients naturels ! (véridique, aucune conchonnaille dedans, et du vrai beurre !). Je vous la recommande …

DSC07860-V2

Préparation

  • Préparer les endives : les frotter avec un essuie-tout et les couper à la base (les endives ne se lavent pas, je vous explique pourquoi plus bas dans les remarques). Enlever éventuellement les premières feuilles si elles sont un peu abîmées et retirer la partie centrale qui est extrêmement amère.
  • Les émincer et les mettre à cuire dans une poêle avec un filet d’huile d’olive.
  • En cuisant, les endives vont rendre de l’eau. Il faut continuer la cuisson à feu moyen jusqu’à ce qu’elles aient rendu toute leur eau. Cette eau va s’évaporer avec la chaleur et les endives vont ensuite commencer à colorer légèrement. A ce moment, ajouter 2 cuillères à soupe de sirop d’érable et laisser colorer quelques minutes.
  • Ajouter une pincée de curry si vous aimez. Mélanger.
  • Beurrer un moule et saupoudrer un peu de sucre sur le fond du plat.
  • Répartir les endives sur le fond du plat et les recouvrir avec la pâte feuilletée.
  • Faire rentrer la pâte vers l’intérieur en la plaquant bien contre les endives.
  • Faire éventuellement une petite « cheminée » (= un petit trou) au centre de la pâte pour que l’humidité puisse s’échapper pendant la cuisson.
  • Enfourner à 200° pendant environ 30 minutes (jusqu’à ce que la pâte feuilletée soit bien dorée sur le dessus).
  • Retourner sur un plat et démouler.
  • Vous pouvez déguster la tatin d’endives chaude, tiède ou même froide.

Remarques :

  • Pas besoin de laver les endives, d’une part car l’eau favorise l’amertume, et d’autre part,  car ce sont des bourgeons qui n’ont subit aucun traitement chimique (donc aucun pesticide).  Il suffit de couper leur base, d’enlever le « tronc » et éventuellement les premières feuilles (ou de les essuyer avec un essuie-tout).
  • Si vous aimez les endives plus douces, choisissez-les plutôt blanches.
  • Arroser les endives avec un peu de jus de citron permet de préserver leur blancheur. Dans cette recette ce n’est pas la peine d’en mettre puisqu’on veut les faire colorer, mais cela peut être bon à savoir pour d’autres recettes 😉

IMG_7246-v2

 

IMG_7231-v2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s