Velouté de rutabaga & pommes de terre

Avec ce temps brumeux et humide, quoi de plus réconfortant en hiver qu’un bon velouté bien chaud ?
Pour ce velouté, j’ai choisi d’utiliser du rutabaga, parce que c’est un légume que j’aime beaucoup et qu’il a toute sa place sur ce blog.
C’est ce qu’on appelle un « légume d’autrefois », un peu « oublié » mais je me rends compte que c’est surtout un pauvre tubercule mal-aimé. A chaque fois que j’évoque le fait que je cuisine du rutabaga, je vois les gens faire la grimace. Il est souvent associé à la guerre et à l’Occupation car c’est à cette période qu’il est devenu populaire et qu’il a été le plus consommé, mais ce serait dommage de croire que ce genre de légume-racine ne mérite pas de s’inviter à notre table de temps en temps. Heureusement, certains grands chefs contemporains l’ont remis un peu au goût du jour et l’ont même parfois anobli.

Mon quart d’heure de défense du rutabaga mal-aimé est maintenant terminé et j’en reviens à ma recette 😉

Il y a différentes façons de faire un velouté. En fonction du temps que j’ai devant moi, je vais privilégier l’une ou l’autre des méthodes. Je vous explique les deux et vous ferez comme bon vous semble 😉

La première méthode consiste à faire revenir les épices dans un peu d’huile d’olive avant d’y ajouter les légumes. Le simple fait de faire dorer les épices et les légumes permet d’exalter considérablement leurs saveurs. On a d’ailleurs souvent tendance à saupoudrer les épices en fin de cuisson, mais avez-vous déjà essayé de les faire revenir dans un peu d’huile avant d’y ajouter les ingrédients ? Fabulous!
Une fois les légumes et les épices revenus dans l’huile, il suffit d’ajouter le bouillon et de laisser mijoter à feu doux avant de mixer le velouté.

Le deuxième méthode est beaucoup plus rapide et un peu moins savoureuse aussi. Elle consiste à plonger les légumes (une fois épluchés et coupés en cubes) dans un bouillon et de les laisser cuire à feu doux avant de les mixer. Pour cette version, l’assaisonnement doit être parfait si vous ne voulez pas vous retrouver avec un velouté fade. Il va de soi que plus le bouillon sera goûteux, meilleur sera le velouté.

Pour finir, j’ai choisi d’associer le rutabaga avec la pomme de terre. Comme dans beaucoup de recettes de velouté, la pomme de terre joue le rôle de liant et permet de rendre le potage un peu plus nourrissant. J’ai ajouté ici du curry car il se marie merveilleusement bien avec ces deux légumes.

C’est ce qu’on pourrait appeler « le plaisir des choses simples » 🙂

IMG_6828

Ingrédients

  • 3 Rutabagas
  • 3 pommes de terre
  • 1 oignon
  • 1 peu d’huile d’olive
  • 1,5 litre de bouillon de légumes (ou de volaille)
  • 1 feuille de Laurier-sauce
  • épices de votre choix (curry ou cumin)
  • 1 c à soupe de crème fraîche

Préparation 

  • Éplucher les rutabagas et les pommes de terre, les laver sous l’eau et les couper en cubes de même taille.
  • Éplucher et émincer l’oignon.
  • Verser un filet d’huile d’olive dans une grande casserole (celle que vous utilisez pour les potages/soupes), ajouter l’épice de votre choix et la faire revenir (juste colorer légèrement, attention de ne pas la faire brûler !).
  • Ajouter les cubes de légumes et l’oignon et les faire dorer quelques minutes.
  • Verser le bouillon sur les légumes, ajouter la feuille de Laurier-sauce et assaisonner si besoin avec du sel et du poivre (cela dépend de votre bouillon, s’il est déjà assaisonné ou pas).
  • Laisser mijoter à feu doux pendant 20/30 minutes environ (les légumes sont cuits si vous pouvez les écraser facilement avec une fourchette).
  • Filtrer une partie du bouillon et mixer les légumes au mixer plongeant.
    Concernant la texture que vous souhaitez pour votre velouté (plus ou moins liquide), il est préférable d’enlever un maximum de bouillon avant de mixer (et de le verser dans un saladier), quitte ensuite à en rajouter pour rallonger le velouté et le rendre plus fluide. 
  • Rectifier l’assaisonnement si nécessaire et ajouter un peu de crème fraîche.
  • Servir aussitôt !

Remarques :

  • Vous pouvez accompagner ce velouté de quelques tranches de pain toasté avec un peu de fromage.
  • L’excédent de bouillon peut-être conservé au réfrigérateur pendant 2/3 jours pour une autre préparation (voire même congelé pendant plusieurs semaines).
  • Pour les personnes qui n’aiment pas la texture lisse du velouté, vous pouvez conserver les légumes en morceaux et les manger simplement avec un peu de bouillon (un peu dans l’esprit du pot-au-feu).
  • Pour le bouillon, vous pouvez soit utiliser un bouillon de légumes ou de volaille que vous aurez préparé vous-même, soit utiliser des cubes de bouillon (type Knorr) à diluer dans de l’eau (environ 2 cubes pour 1 litre de bouillon).

IMG_6775

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s