Panna cotta au coulis d’abricot & romarin

Parce que l’été, on n’a pas envie de passer des heures en cuisine, il fait chaud et on a autre chose de mieux à faire.
Parce que l’été, on a envie de desserts fruités et parfumés pour terminer un repas.
Parce que l’été, on a encore sur les étals des fruits gorgés de soleil et de saveur.
Parce que l’été est bonheur et joie et qu’on aime se faire plaisir.

Voilà … c’est pour toutes ces bonnes raisons que je vous propose aujourd’hui cette recette de panna cotta accompagnée d’un coulis d’abricots parfumé au romarin et au miel de lavande, ça sent bon la Provence et le soleil tout ça !

Bien évidemment, de la qualité des abricots dépendra la saveur de votre coulis. Et c’est bien sur lui qu’on compte pour venir titiller les papilles, la panna cotta étant très douce et lactescente. Je vous souhaite de tomber sur des abricots aussi savoureux que ceux que j’ai rapportés d’Italie. Une merveille ! dégotés chez un petit producteur à 500 m de l’endroit où nous logions. Ils ont fait le job à 110%.

Je profite de cet article pour vous parler du miel de lavande que j’ai utilisé dans cette recette. Il s’agit d’un miel produit dans la Drôme que j’ai découvert il y a quelques mois. Les producteurs, avec qui j’ai eu le plaisir d’échanger, sont passionnés et font un travail remarquable avec leurs ruchers. J’ai goûté quasiment tous les miels qu’ils produisent et je les ai tous vraiment appréciés (petit coup de cœur pour le miel de lavande et le miel de tournesol dont j’ai adoré la texture crémeuse). Je vous partage donc le lien vers leur site (CLIC).
Ceci est une publicité GRATUITE, il ne s’agit pas d’un partenariat avec le producteur. J’en parle simplement car j’ai aimé et que j’aime partager mes coups de cœur avec mes lecteurs 😉

Ingrédients

  • 25 cl de crème liquide à 30% MG
  • 25 cl de lait demi-écrémé
  • 30 g de sucre en poudre
  • 6 grammes de gélatine (ou 6 g de gélatine de poisson ou 2 g d’agar-agar)
  • 20 g de miel de lavande
  • 400 g d’abricots
  • 1 branche de romarin

Préparation

la Panna cotta :

  • Mettre les feuilles de gélatine à ramollir dans un verre d’eau froide (pendant 10 min).
  • Dans une casserole, verser la crème, le lait, le sucre et porter le tout à ébullition.
  • Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine égouttées dans le mélange chaud mais non bouillant (environ 60°C) et bien mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elles fondent complétement et se répartissent bien dans toute la crème.

Remarques :

Si vous utilisez de la gélatine en poudre (porcine ou de poisson), il faudra la faire gonfler au préalable dans 5 fois son volume d’eau froide.

Si vous utilisez du agar-agar, il faudra l’ajouter dans la casserole dès le départ et faire chauffer l’ensemble pendant 2 minutes après l’ébullition. En effet, le agar-agar a besoin de cuire 2 minutes après 90°C pour pouvoir révéler ses pouvoirs gélifiants. A l’inverse, la gélatine perd ce pouvoir gélifiant si on l’incorpore dans un liquide bouillant.

  • Verser la préparation dans des petites verrines (arrêtez-vous légèrement au-dessus de la moitié de la verrine), puis incliner les verrines pour qu’elles puissent figer ‘de travers’

 
Pour cela, il suffit de placer une grille dans le frigo et de déposer dessus un objet qui servira de support pour maintenir les verrines inclinées le temps que la crème fige.

Le coulis d’abricots :

  • Laver et dénoyauter les abricots puis les couper en morceaux.
  • Les faire mijoter à feu moyen dans une casserole avec un fond d’eau et une branche de romarin. Faire cuire jusqu’à ce qu’ils compotent.
  • Ajouter ensuite le miel et laisser cuire encore quelques minutes.
  • Laisser reposer le tout 15 minutes pour laisser le temps au romarin de bien parfumer le coulis.
  • Enlever la branche de romarin et mixer le coulis (au mixer plongeant ou au blender).
  • Si le coulis est trop épais, ajouter un peu d’eau jusqu’à obtenir la consistance voulue.
  • Réserver au réfrigérateur.
  • Ajouter le coulis sur les verrines au moment de servir.

Remarque :

  • La quantité de miel est à adapter en fonction de la sucrosité des abricots.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s