Bœuf bourguignon

Ah le bœuf bourguignon … ce plat emblématique de la cuisine française que l’on aime partager lors des repas du dimanche. Chaleureux, réconfortant, parfait pour ce début d’automne.
Comme son nom l’indique, ce mijoté de bœuf est originaire de la région Bourgogne, j’ai donc choisi d’utiliser un vin de bourgogne pour le faire mijoter. Pas besoin d’ouvrir votre meilleure bouteille pour la cuisson, mais quand même, sachez que plus le vin est bon et meilleure sera la sauce, c’est assez logique. Je vous conseille de choisir un vin tannique et puissant qui pourra tenir tête aux arômes de la viande rouge.
Les morceaux du bœuf utilisés sont généralement du paleron ou de la macreuse (vous pouvez demander directement à votre boucher de vous choisir un beau mélange). Ce sont des parties du bœuf réputées pas très nobles mais qui s’attendrissent avec les cuissons longues. On obtient des morceaux très fondants en bouche. Toutefois, le vrai secret pour obtenir une viande tendre et moelleuse, c’est de la faire mariner une nuit dans le vin. Alors oui, c’est une recette qui prend du temps si on veut obtenir le meilleur résultat (ça se mérite un bon bœuf bourguignon). Pour les plus pressés, vous pouvez sauter l’étape de la marinade.
Vous verrez dans le déroulé de la recette que je laisse également reposer mon mijoté une nuit supplémentaire après l’avoir cuit, cela permet notamment de le dégraisser un peu (je vous explique justement comment le faire) et de concentrer les saveurs. Une fois encore, si vous êtes pressé, vous pouvez sauter cette étape, cependant je n’accepterai aucune remarque sur le fait que ma recette n’est pas aussi bonne que celle de votre mémé Huguette car vous aurez sauté toutes les étapes de repos 😉

J’accompagne souvent le bœuf bourguignon de carrés de polenta, mais il se marie aussi très bien avec du riz, des pâtes, des pommes de terre, etc…

Ingrédients (pour 6 personnes)

  • 1 kg de viande de bœuf coupées en morceaux 3/4 cm (du paleron, macreuse, gîte, collier)
  • 2 oignons
  • 3 carottes
  • 200 g de champignons de Paris
  • 200 g de lardons
  • 75 cl de vin rouge (Bourgogne)
  • 75 cl de bouillon de viande (ou de l’eau)
  • 1 feuille de Laurier
  • 2 branches de thym
  • 30 g de fécule de maïs (Maïzena)
  • un filet d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation

  • La veille de la préparation : faire mariner les morceaux de viande avec le vin toute une nuit. Ajouter le thym, le laurier dans la marinade.
  • Le lendemain : égoutter la viande et conserver le vin de la marinade pour la cuisson.
  • Saler et poivrer les morceaux de viande.
  • Dans une cocotte en fonte, verser un filet d’huile d’olive et faire dorer les morceaux de bœuf sur toutes les faces.
    Remarque : je sais que certaines recettes préconisent de rouler les morceaux de bœuf dans la farine avant de les faire dorer. Je ne le fais pas car j’utilise de la fécule de maïs en fin de cuisson pour lier la sauce. A vous de voir ce que vous préférez.
  • Pendant ce temps, émincer les oignons et les champignons, éplucher les carottes et les couper en rondelles. Réserver.
  • Quand les morceaux de viande sont bien colorés, les déposer dans un plat. Réserver.
  • Faire suer les oignons dans la cocotte avec les lardons.
  • Quand les oignons et les lardons sont colorés, déglacer avec un peu de vin rouge (prélevé de la marinade) et gratter bien les sucs laissés au fond de la cocotte par la viande.
  • Remettre les morceaux de viande dans la cocotte et couvrir avec le reste du vin de la marinade et le bouillon (mettre également le thym et le laurier de la marinade).
  • Couvrir et laisser mijoter sur feu doux.
  • Au bout d’une heure de cuisson environ, ajouter les carottes coupées en rondelles et les champignons, puis poursuivre le cuisson sur feu doux pendant encore 1h/1h30.
  • Stopper la cuisson, laisser refroidir avant de placer la cocotte au frais (frigo) toute une nuit.
  • Quand vous allez ressortir le plat du froid, vous constaterez qu’une fine pellicule de gras se sera formée, c’est normal c’est le gras qui est remonté à la surface et qui a figé avec le froid. Vous pouvez l’enlever avec une cuillère pour dégraisser ou le conserver (il va fondre quand vous allez refaire chauffer le plat).
  • Remettre le plat à chauffer quelques minutes et quand il est chaud, délayer 30 g de Maïzena dans un peu d’eau froide (attention pas d’eau chaude pour éviter les grumeaux) et verser le tout dans la cocotte.
  • Remuer et laisser mijoter tranquillement pendant 30 minutes environ. La sauce va se lier et épaissir grâce à l’ajout de la Maïzena.
  • Servir bien chaud.

2 réflexions sur “Bœuf bourguignon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s