Gnocchi à l’oseille et crème de Tomme du Mottarone

Cette année, j’ai eu pas mal d’oseille dans mon jardin et il m’a fallu être un peu inventive pour pouvoir toute l’utiliser (et si possible de manière différente pour varier les plaisirs). J’ai réalisé il y a quelques temps une recette de gnocchi à l’oseille qui nous a beaucoup plu et que je vais vous partager aujourd’hui.

Pendant leur confection, j’imaginais déjà ces jolis gnocchi verts nappés d’une sauce onctueuse au fromage. Pour réaliser cette sauce, j’ai choisi d’utiliser un fromage que nous avons rapporté d’Italie. Il s’agit d’une tomme du Piémont (la toma del Mottarone) à base de lait cru entier de vache. Ce produit est considéré comme l’un des meilleurs fromages de pâturage de la région piémontaise. Nous l’avons découvert en garniture, fondu sur une pizza et nous avons eu un gros coup de cœur. Ce fromage ne pouvait donc qu’être parfait sur mes petits gnocchi.

Cette recette peut parfaitement s’adapter avec des épinards à la place de l’oseille, et bien évidemment, si vous n’arrivez pas à vous procurer de la toma del Mottarone, celle-ci peut-être replacée par un autre fromage de type tomme de Savoie ou autre tomme de montagne.

Ingrédients (pour 6 personnes

  • 1 grosse poignée de feuille d’oseille (ou d’épinard) – environ 300 g
  • 350 g de purée de pommes de terre
  • +/- 600 g de farine
  • 150 g de tomme de montagne (ici une tomme piémontaise (toma del Mottarone mais une tomme de Savoie ferait aussi l’affaire)
  • 40 cl de crème liquide
  • un filet d’huile d’olive
  • sel et poivre (j’ai mis du Poivre du Sichuan)

Préparation

  • Faire cuire les pommes de terre à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient fondantes et qu’elles puissent s’écraser facilement (le but étant de les réduire en purée).
  • Laver et équetter l’oseille en tirant sur la tige de bas en haut pour supprimer la nervure centrale.
  • Faire cuire les pousses d’oseille dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Hacher le tout et laisser refroidir.
  • Quand les pommes de terre sont cuites, les réduire en purée (sans ajouter d’eau ou de lait), puis assaisonner (sel et poivre) et laisser refroidir.
  • Ajouter l’oseille hachée à la purée de pommes de terre.
  • Dans un grand saladier, mélanger la purée pommes de terre/oseille avec la farine jusqu’à former une boule de pâte. Au départ, c’est très collant, il faudra ajouter de la farine jusqu’à ce que vous puissiez former des boudins de pâte qui ne collent pas trop. La quantité de farine va dépendre de l’humidité de la purée.
  • Couper la pâte en plusieurs morceaux et former des boudins de pâte  d’environ 2 cm de diamètre avec chacun des morceaux.
  • Détailler ensuite des petits gnocchi de 1 cm de longueur.
  • Rouler les gnocchi dans vos mains pour leur donner une forme légèrement ovale, puis à l’aide d’une fourchette ou d’un riga gnocchi strier le dessus des gnocchi.
  • Les déposer ensuite sur une planche ou un plat largement fariné (pour éviter qu’ils ne collent au support).

Préparer la sauce :

  • Verser la crème liquide dans une casserole.
  • Ajouter les petits cubes de tomme et faire chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le fromage soit complètement fondu et bien mélangé à la crème.
  • Plonger les gnocchi dans une casserole d’eau bouillante salée et dès qu’ils remontent à la surface (environ 2 minutes), vous pouvez les égoutter (utiliser une écumoire et non une passoire !). Garder un peu d’eau de cuisson pour la suite.
  • Napper aussitôt les gnocchi de la sauce au fromage.
  • Ajouter une petite louche d’eau de cuisson et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois en tournant rapidement (le gluten contenu dans l’eau de cuisson va venir lier la sauce).
  • Ajouter un petit tour de poivre du moulin et servir aussitôt.

Remarques : 

  • Je n’ai pas pris de photos des étapes, mais vous pouvez aller voir ma recette de gnocchi à la pomme de terre, c’est exactement la même manière de procéder.
  • Ne lésinez pas sur la quantité de farine, plus vous farinez les gnocchi et plus ils se tiendront à la cuisson. La quantité de farine est difficile à évaluer au départ, tout dépend de l’humidité de la purée. Plus la purée est humide, plus il vous faudra ajouter de la farine. Les gnocchi une fois formés ne doivent pas coller aux doigts, il vous faudra donc trouver le bon dosage en mettant suffisamment de farine … mais pas trop, car ils deviendraient très lourds !
  • Je vous conseille de ne pas les préparer trop longtemps à l’avance car ils risquent de devenir mous et collants. Si toutefois, vous les faites à l’avance, farinez davantage le plat dans lequel vous allez les stocker et les couvrir d’un linge (mais ils se gardent difficilement plus de 3h). Si vous ne comptez pas les déguster en totalité, vous pouvez les cuire et les conserver au frais dans un plat huilé (mais pas plus de 24 heures)
  • Vous pouvez aussi faire gratiner ces gnocchi au four en les passant quelques minutes sous le grill.
  • Pour la sauce, vous pouvez remplacer la tomme par un autre fromage de votre choix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s