Gnocchi au butternut & crème de St Marcellin

Les gnocchi, les enfants adorent ça ! c’est toujours la fête quand je prononce ce mot. Ils sont habitués à ma recette de prédilection (cliquez ICI) mais j’avais envie d’essayer une nouvelle variante en ajoutant un légume. J’avais un butternut sous la main, c’était l’occasion rêvée. J’ai donc tenté un mélange moitié purée de butternut et moitié purée de pommes de terre. Le résultat était tout à fait à la hauteur, les enfants se sont régalés et m’ont demandé d’en refaire à nouveau, ce qui est plutôt bon signe.

Pour les accompagner, j’ai improvisé une petite sauce avec un fromage local que nous aimons beaucoup, le Saint Marcellin. C’est un fromage très ancien (on le vendait déjà au 15è siècle), qui est originaire du village isèrois du même nom. C’est un emblème dans ma région (et pas que ! car on le trouve un peu partout en France), il est très apprécié pour son côté crémeux, ses arômes et ses textures qui évoluent au gré de l’affinage (sec, moelleux, coulant).

Ce plat était tout simplement parfait !

IMG_0537-v2.jpg

Ingrédients (pour 6 personnes

  • 350 g de purée de butternut
  • 350 g de purée de pommes de terre
  • +/- 600 g de farine
  • 1 c à café de sel
  • 2 St Marcellin
  • 40 cl de crème liquide
  • poivre (j’ai mis du Poivre du Sichuan)
  • un peu de gros sel (pour cuire les légumes)

Préparation

  • Éplucher le butternut et les pommes de terre et les couper en cubes.
  • Les faire cuire dans une casserole d’eau salée (ou à la vapeur) jusqu’à ce que les légumes soient fondants et qu’ils s’écrasent facilement (le but étant de les réduire en purée).
  • Égoutter les légumes et passer butternut et pommes de terre au presse-purée.
  • Assaisonner la purée (sel et poivre) puis la laisser refroidir.
  • Dans un grand saladier, mélanger la purée de légumes avec la farine.
  • Mélanger l’ensemble avec vos mains (propres !) jusqu’à former une boule de pâte. Au départ, c’est très collant, il faudra ajouter de la farine jusqu’à ce que vous puissiez former des boudins de pâte qui ne collent pas trop. La quantité de farine va dépendre de l’humidité de la purée.
  • Couper la pâte en plusieurs morceaux et former des boudins de pâte  d’environ 2 cm de diamètre avec chacun des morceaux.
  • Détailler ensuite des petits gnocchi de 1 cm de longueur.
  • Rouler les gnocchi dans vos mains pour leur donner une forme légèrement ovale, puis à l’aide d’une fourchette ou d’un rigagnocchi strier le dessus des gnocchi.
  • Les déposer ensuite sur une planche ou un plat largement fariné (pour éviter qu’ils ne collent au support).
  • Plonger les gnocchi dans une casserole d’eau bouillante salée et  dès qu’ils remontent à la surface (environ 2 minutes), vous pouvez les égoutter (utiliser une écumoire et non une passoire !). Garder un peu d’eau de cuisson pour la suite.

Préparer la sauce :

  • Verser la crème liquide dans une casserole.
  • Ajouter les St Marcellin coupés en petits morceaux et faire chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le fromage soit complètement fondu et bien mélangé à la crème.
  • Napper aussitôt les gnocchi de cette sauce.
  • Ajouter une petite louche d’eau de cuisson et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois en tournant rapidement (le gluten contenu dans l’eau de cuisson va venir lier la sauce).
  • Ajouter un petit tour de poivre du moulin et servir aussitôt.

Remarques : 

  • Je n’ai pas pris de photos des étapes, mais vous pouvez aller voir ma recette de gnocchi à la pomme de terre, c’est exactement la même manière de procéder.
  • Ne lésinez pas sur la quantité de farine, plus vous farinez les gnocchi et plus ils se tiendront à la cuisson. La quantité de farine est difficile à évaluer au départ, tout dépend de l’humidité de la purée de légumes. Plus la purée est humide, plus il vous faudra ajouter de la farine. Les gnocchi une fois formés ne doivent pas coller aux doigts, il vous faudra donc trouver le bon dosage pour que la purée de légumes s’amalgame à la farine de sorte qu’on ait l’impression d’avoir une boule de pâte et non une boule de purée. C’est le secret pour ne pas avoir des gnocchi pâteux à la dégustation.
  • Je vous conseille de ne pas les préparer trop longtemps à l’avance car ils risquent de devenir mous et collants. Si toutefois, vous les faites à l’avance, farinez davantage le plat dans lequel vous allez les stocker et les couvrir d’un linge (mais ils se gardent difficilement plus de 3h). Si vous ne comptez pas les déguster en totalité, vous pouvez les cuire et les conserver au frais dans un plat huilé (mais pas plus de 24 heures)
  • Vous pouvez aussi faire gratiner ces gnocchi au four en les passant quelques minutes sous le grill.
  • Pour la sauce, vous pouvez remplacer le St Marcellin par un autre fromage de votre choix.

IMG_0536-v2

Publicités

Une réflexion sur “Gnocchi au butternut & crème de St Marcellin

  1. Bonjour,
    J’ai testé cette recette et on a adoré!
    Moi qui me faisais toute une montagne des gnocchi, en fait, c’est très simple!
    Avec une sauce bolognaise… Mr n’aime pas le saint Marcelin.
    Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s