Pâte à tartiner au praliné

A la maison, nous avons tous fait le deuil du Nutella et sommes fermes sur ce point :  l’huile de palme ne coulera plus dans nos artères, c’est une certitude. Mais alors voilà, les pâtes à tartiner c’est quand même bon, et on imaginait pas ne manger que des crêpes au sucre, la crêpe au chocolat c’est quand même une religion en soi ! Il a donc fallu ruser et chercher une alternative. J’ai épluché toutes les étiquettes de toutes les pâtes à tartiner du commerce (oui je deviens légèrement névrosée) et aucune ne semble assez bonne pour nos petites artères. Certains industriels affichent clairement la présence d’huile de palme dans leurs produits (au moins c’est clair) mais d’autres petits rusés s’amusent à jouer avec les mots et à tenter de nous leurrer, petits consommateurs naïfs que nous sommes (ou plutôt qu’ils croient que nous sommes !) et ils indiquent à la place « huile de coco », ce qui est au final ABSOLUMENT la même chose ! (le cocotier fait partie de la famille des palmiers !). Bien tenté !

Pour en revenir à nos noisettes, il m’a fallu percer une recette d’une pâte à tartiner bio que m’a rapportée ma belle-sœur et qui avait conquis le palais de nos chérubins. Cela a été assez simple puisque la liste des ingrédients étaient indiquées au dos du pot en pourcentage (chocolat 48%, praliné 48 %, huile de tournesol 4%). Ce fut donc un jeu d’enfants (même pour moi qui suis sévèrement fâchée avec les mathématiques !).

C’est ainsi que je me suis revue sur les bancs de l’école :

Mme Macuisinedudimanche veut reproduire à l’identique une recette de pâte à tartiner. Dans cette recette, il y a 48% de chocolat, 48% de praliné et 4% d’huile de tournesol. On sait que le pot contient 200 g de pâte à tartiner et que le praliné est composé de 50% de noisettes et 50% d’amandes caramélisées.

Combien faudra-t-il de chacun de ses ingrédients pour réaliser la pâte à tartiner du bonheur ?

A vos calculettes !!

DSC06071-V2

Ingrédients (pour un pot de 200 g)

  • 96 g de chocolat au lait
  • 8 g d’huile de tournesol
  • Pour le praliné :
  • 48 g de noisettes entières
  • 48 g d’amandes
  • 64 g de sucre + 6 g d’eau (pour le sirop)

Préparation :

 Peser tous vos ingrédients au préalable.

  • Réaliser le praliné : Déposer les noisettes et les amandes sur un exopat (ou papier suflurisé) et les faire torréfier à 180° pendant 15 minutes.
  • Les sortir quand elles sont bien colorées (la torréfaction exalte le goût des fruits secs)

???????????????????????????????

  • Dans une casserole à fond épais, verser le sucre en 3 fois et chauffer l’ensemble jusqu’à obtenir un caramel doré
  • Ajouter les noisettes et les amandes dans le caramel et remuer de sorte que les fruits sont complétement enrobés de caramel.
  • Déposer les noisettes et amandes caramélisées sur un tapis exopat ou sur une planche en bois (légèrement huilée également) et les laisser refroidir.

???????????????????????????????

  • Quand la préparation est bien froide, couper la nougatine en morceaux et la mettre dans le bol du mixer.
  • Mixer jusqu’à obtenir une pâte (pendant 10 / 15 minutes). Faites des pauses entre deux mix pour éviter que le robot ne chauffe trop. Au départ, on obtient une poudre mais il faut continuer de mixer jusqu’à obtenir une pâte de plus en plus souple.???????????????????????????????
  • Quand la pâte à praliné est prête, casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie (ou au micro-onde en surveillant bien la cuisson pour éviter qu’il ne brûle)
  • Verser le chocolat fondu dans le robot, sur la pâte à praliné.???????????????????????????????
  • Ajouter l’huile et mixer de nouveau jusqu’à obtenir une pâte fluide et homogène.
  • Verser dans un pot de 200 g (un pot à confiture peut très bien faire l’affaire).
  • Conserver dans un endroit sec, à température ambiante.

DSC08103-V2

???????????????????????????????

 

DSC08153-V2

 

IMG_0474.JPG

Publicités

10 réflexions sur “Pâte à tartiner au praliné

  1. Sandra, MERCI beaucoup pour cette recette, on se régale un peu plus chaque jour à découvrir les recettes de ton blog !! Deux questions de ma part, pour apprendre: dans ta recette, recommandes-tu d’enlever la peau des fruits secs? Quel conseil donnerais-tu pour réussir le caramel liquide et blond à coup sûr? Le mien était plus foncé, et un peu grumeleux…

    J'aime

    1. Merci Laure 🙂
      Oui, j’enlève la peau des fruits secs après qu’ils aient été torréfiés au four. Il suffit de les laisser refroidir puis de les frotter rapidement entre les mains, la peau s’enlèvera toute seule 😉
      Pour la réussite d’un caramel, je t’invite à lire cette recette que j’avais postée sur le blog il y a quelques temps, je donne quelques conseils pour réussir un caramel 😉 => https://macuisinedudimanche.com/2015/04/28/le-caramel-liquide-astuces-et-conseils-pour-reussir-un-caramel/
      A bientôt ! 🙂

      J'aime

  2. Une tuerie, cette recette… On l’a faite, et refaite avec les enfants à la maison… Mais en prenant plus d’assurance, on commet parfois quelques imprudences… Dernièrement, on a voulu mixer la nougatine avant qu’elle ne soit complètement refroidie. L’impatience, la gourmandise, quoi !! ;0) Quel désastre, le résultat en a été complètement modifié. On a obtenu une pate marron, dure qui trempait dans l’huile de noisettes et amandes, peu appétissante. Et impossible d’émulsionner les deux. Sandra, nous confirmes-tu que c’est bien la chaleur qui a crée ce phénomène? Y-a-t-il un remède pour réparer cela? Mille mercis pour le conseil !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s